© 2015 by Roland DEHGHAN KAMARAGI

Les systèmes de ventilation et refroidissement dans l’architecture traditionnelle du golfe Persique, histoire des dispositifs, modélisation, évaluation des performances.

Objectif de la thèse
  1. Recherche sur site en Iran

  2. Essais sur maquette à petite échelle en soufflerie

  3. Analyses numériques à l’aide de la CFD (Modélisation, simulation numérique)

  4. Comparaison des résultats obtenus

Cette recherche porte sur l’histoire et l’évaluation des performances des tours à vent (Badgir en persan) utilisées depuis de nombreux siècles dans la région du golfe Persique et les régions désertiques du centre de l’Iran. Nous avons analysé les relevés in-situ, leur transposition en soufflerie et la simulation numérique pour comprendre leur fonctionnement.

 

Le matériau de construction utilisé des Badgirs est généralement l’adobe : mélange de terre d’argile, de paille et d’eau. Ce matériau naturel possède de fortes capacités de stockage et d’émission de chaleur qui facilite l’extraction de l’air chaud. L’utilisation du vent, comme force motrice naturelle, est l'une des plus importantes énergies renouvelables pour un climat confortable, sain et hygiénique dans l’habitat.

 

L’objectif de ma recherche est de démontrer la performance environnementale de ces systèmes de ventilation et de régulation de température dans les bâtiments utilisant cette ventilation naturelle plutôt que des systèmes mécaniques. Pour cela, après de nombreux tests effectués ces trois dernières années sur le terrain, ainsi que lors des essais en soufflerie, nous avons évalué l'exactitude de ces données par la simulation CFD (Computational Fluid Dynamics) pour connaitre les spécifications physiques et mécaniques d’un Badgir. Où, il apparait dans nos dernières analyses numériques, que l’angle de 32º, est l’angle favori d’un Badgir face aux vents dominants.